saupoudrer le plasir

Auteur : Vincent Delcourt et Gülçin Erdi

À toi, cher confiné et confinée,

Compotes et confitures,
Échalotes et fritures,
Condiments rudimentaires,
Et autres clapotis culinaires.

De concert, et aussi, bien mélangés
Beurrés, mitonnés, rissolés, réchauffés ou poêlés
Des plats, nous nous en sommes gavés, empiffrés, gondolés.

Mes amis, à table, nous sommes confinés
Mes amis, pensons donc maintenant à nous « détabler ».

Graisses, sucres, et autres saveurs et fragrances
Bien malgré nous, ont allongé notre circonférence.

Croyez moi, chers amis, je le vois
Aux caisses et par dizaines, levures et farines
S’envolent et se dispersent dans les plats de nos cuisines
A tel point qu’on les renverse, ici et là, par maladresse
Dans les coins oubliés, par fatigue ou par paresse.

Ainsi, le morne balais, jusqu’aux portes de nos latrines
Lentement se traine, poussant avec mollesse
Le fécule las et poussiéreux, vestige d’une liesse
Dans le râle invisible d’un vieux paquet de farine.

Vincent Delcourt et Gülçin Erdi

 



Consulter le document

Consulter le document