Nos Décrets : Êtes-vous prêt.e à fonder votre confi-nation ?

Auteur : Compagnie Jabberwock


>> Pour retrouver tous les articles liés à l’Union des Nations Confinées : https://expoconfinement.univ-tours.fr/tag/nosdecrets/


#1 – Tentative de recensement

Depuis le 17 mars, la période de confinement nous impose d’investir uniquement l’espace dans lequel nous habitons, que nous en soyons propriétaires, locataires ou résidents ponctuels. Nous nous sommes retrouvés dans nos murs. Face à cette situation exceptionnelle, nous avons dû inventer de nouvelles règles pour structurer notre quotidien, seul.e ou à plusieurs, changer les rôles, décréter des choses, constituer une politique intérieure : nous avons créé sans nous en rendre compte une micro-nation, une « confi-nation ».

Certaines de ces micro-nations se sont déjà manifestées, il est temps de procéder au recensement ! Nous vous proposons de présenter votre micro-nation et son organisation, ainsi qu’un décret qui vous semble essentiel au bon fonctionnement de votre lieu de confinement. Vous ferez également si vous le souhaitez une déclaration de politique extérieure : comment envisagez-vous vos relations avec les confi-nations voisines et lointaines ?

Grâce à ce partage officiel, visible en ligne jusqu’au 24 Juillet, une meilleure collaboration inter-confi-nationale sera possible en vue, peut-être, d’établir à l’automne une restitution publique qui pourrait prendre la forme d’une « conférence des confi-nations unies » ou d’un SUPER-DECRET-SCENIQUE pour envisager ensemble le monde d’après. Nous vous donnerons des nouvelles, restez à l’écoute.

Quels décrets avez-vous mis en place pour mieux vivre « ensemble », avec vous-même, avec votre famille, avec le chat, avec vos co-confinés-forcés ? Découvrons-le ensemble ! Vous trouverez ci-dessous une boîte à outils et des conseils pour fonder votre confi-nation.

Nous décrétons le recensement ouvert !  Merci à tou.te.s

 

 

Boîte à outils > Comment contribuer ?

Tous types de formes sont acceptés: vidéos, écrits, dessins ou enregistrements audio. Durée ou longueur à votre convenance.  Contributions littéraires ou plus « statistiques » (phrases, chiffres, pourcentages). Répondez sincèrement ou inventez. Tout est possible ! 

0°/ Sur la page d’accueil du site Expoconfinement, commencez par cliquer sur « Soumettre un contenu ».

1°/ Déclinez l’identité de votre micro-Nation en vous appuyant sur une partie ou sur toute la liste (au choix) :

Nom officiel de votre lieu de confinement / micro-nation

Drapeau (vous pouvez envoyer un dessin ou une photo)

Armoiries / Devise / Valeurs de votre micro-Nation

Hymne (vous pouvez chanter ou jouer cet hymne)

Administration / organigramme (qui dirige le lieu ? y a t-il des subordonnés ? Qui est responsable de quoi > fonctions exercées par chacun.e

Superficie totale de la micro-nation

Nombre d’habitants

Langues officielles

Quartier principal (le lit ? la cuisine ? une pièce unique ? un endroit dans la pièce unique ?)

Attraits touristiques de la micro-Nation

Manifestations sportives

Manifestations culturelles 

Patrimoine gastronomique

Stratégies de survie en confinement 

Organisation du temps et de l’espace (qui occupe quelle pièce ? Quand ? Territoire de chacun, réorganisation du logement pour tel ou tel usage ? Quel temps est réservé aux sorties et aux communications avec l’extérieur )

Gestion des relations intérieures et extérieures à notre nouveau territoire (réseaux sociaux, communications téléphoniques, communications aux fenêtres ou au balcon avec le voisinage, communications avec les commerçants de première nécessité ou les clients, mutisme-autarcie)

Circulaires ou discours officiels 

Rituels

Recours au discours juridique (certains mots sont-ils proscrits ou au contraire encouragés ?) 

Répartition des rôles et des tâches (équité / égalité ou pas ?)

Gestion des ressources, logistique (qui paye quoi, qui mange quoi, qui conserve quoi, etc.) ;

Livres de chevet ou morceaux de musique recommandés par la micro-nation

Revendications éthiques ou politiques de la micro-Nation

2°/ Ensuite rédigez/partagez les décrets : 

Pour moi ou pour ceux avec qui je suis confiné.e, qu’est-ce que je décrète, qu’est-ce que nous décrétons ? 

1°/ En politique intérieure

2°/ (optionnel) En politique extérieure 

3°/ Terminez comme vous le souhaitez. 

4°/ Ajoutez le mot clé « nosdecrets » dans la case « mots-clés ». Postez. C’est tout bon ! Il apparaitra sur cette page :

https://expoconfinement.univ-tours.fr/tag/nosdecrets/

 

 

Pour aller plus loin :

Voici un extrait de la définition officielle du mot décret (sources Wikipédia et La Toupie) :

Etymologie : du latin decretum, décision, arrêt, sentence.

Définition : Décision écrite émanant du pouvoir exécutif. Ex : Publication des décrets au Journal officiel.

Littérature : Décision, volonté d’une puissance supérieure.

Un décret est un acte exécutoire émis par le pouvoir exécutif. C’est une décision qui ordonne ou règle quelque chose. Le décret, dont les effets sont analogues à ceux d’une loi, est l’une des manifestations du pouvoir réglementaire de l’exécutif. Sa portée peut être générale, lorsqu’il formule une règle de droit, ou individuelle lorsqu’il ne concerne qu’une seule personne (exemple : une nomination).

(…) Dans la hiérarchie des normes, le décret se situe en dessous des lois auxquelles il doit nécessairement être conforme (hormis en application de l’article 37 de la Constitution) mais il est supérieur aux arrêtés. 

(…) Dès lors, en application de l’article 1 du code civil dans sa nouvelle rédaction issue de l’ordonnance no 2004-164, ils entrent en vigueur à la date qu’ils fixent ou, à défaut, le lendemain de leur publication, sauf urgence. 

Les décrets peuvent faire l’objet d’un recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d’État. 

L’abrogation est le nom donné à l’annulation pour l’avenir du caractère exécutoire d’ un texte législatif ou réglementaire. Les lois et les règlements administratifs (décrets, arrêtés) ne peuvent être abrogés que par un texte ayant même valeur : une loi par une autre loi, un décret par un autre décret etc.

Les profondeurs du net regorgent d’innombrables exemples utiles (auteur inconnu).

 

Pour vous inspirer, quelques exemples de micro nations :

Principauté de Sealand, ancienne plate-forme militaire de la Seconde Guerre mondiale en eaux internationales au large de l’Angleterre, occupée et déclarée État indépendant depuis 1967 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Principauté_de_Sealand

Mircronation d’Užupis, quartier situé dans la vieille ville de Vilnius, proclamée  « République » en 1997 et qui a ses propres drapeaux, devise, président, constitution :

https://fr.wikipedia.org/wiki/République_d%27Uzupis

« Ville libre » autogérée de Christiana, au Danemark, entre 1971 et 2013 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Christiania_(Danemark)

République de Montmartre, fondée en 1921 à Paris, dont la devise est « monte là-d’ssus, tu verras Montmartre » : 

https://fr.wikipedia.org/wiki/République_de_Montmartre

 

 

 

Voici maintenant quelques exemples de décrets :

Décret officiel Coronavirus

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041728476&dateTexte=&categorieLien=id

Un certain regard sur les décrets promulgués par Donald Trump :

https://www.cnews.fr/lol/2017-02-03/quand-twitter-parodie-les-decrets-de-donald-trump-en-dessins-denfant-748133

 

 

 

 

 

Pour autre exemple, examinons la forme d’un véritable décret :

Décret no 2005-1791 du 31 décembre 2005 créant une délégation interministérielle à l’aménagement et à la compétitivité des territoires

NOR: INTX0500290D

Le Président de la République

Sur le rapport du Premier ministre, du ministre d’État, ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire, et du ministre délégué à l’aménagement du territoire

Vu les articles R. 510-2 et R. 510-13 du code de l’urbanisme ; 

Vu le décret no 87-389 du 15 juin 1987, modifié par le décret no 2005-124 du 14 février 2005, relatif à l’organisation des services d’administration centrale ; 

Vu le décret no 92-604 du 1er juillet 1992 modifié portant charte de la déconcentration ; 

Vu le décret no 2005-670 du 16 juin 2005 relatif aux attributions du ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement ; 

Vu le décret no 2005-671 du 16 juin 2005 relatif aux attributions du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie ; 

Vu le décret no 2005-1270 du 12 octobre 2005 relatif à la création du comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires ; 

Vu l’avis du comité technique paritaire spécial institué auprès du délégué à l’aménagement du territoire et à l’action régionale en date du 8 novembre 2005 ; 

Vu l’avis du comité technique paritaire ministériel placé auprès du Premier ministre en date du 10 novembre 2005 ;

Le Conseil d’État (section de l’intérieur) entendu ; 

Le conseil des ministres entendu, 

Décrète :

Fait à Paris, le 31 décembre 2005. 

Par le Président de la République : Jacques Chirac 

Le Premier ministre, Dominique de Villepin 

Le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de l’aménagement du territoire, Nicolas Sarkozy 

Le ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement, Jean-Louis Borloo 

Le ministre de l’économie, des finances et de l’industrie, Thierry Breton 

Le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, Gilles de Robien 

Le ministre des transports, de l’équipement, du tourisme et de la mer, Dominique Perben 

Le ministre de l’agriculture et de la pêche, Dominique Bussereau 

La ministre de l’écologie et du développement durable, Nelly Olin 

Le ministre de l’outre-mer, François Baroin 

Le ministre délégué à l’aménagement du territoire, Christian Estrosi