Des mots gravés dans l’encre valent plus qu’une promesse orale

Auteur : Anonyme

Naguère je ne me rendais pas compte
Ô combien le temps défile sûrement
À s’acharner sur des relations bancales
Houleuses et parfois même insipides.

J’ai soif de ta présence, de ta douceur
Et de ton rire, sonorité magique aux mille éclats

Tes yeux malicieux, deux phares dans ma vie
Au fil des ans se sont ancrés dans mon cœur
Ironie du sort de ne le réaliser qu’après coup
Maintenant que nous sommes éloignés
Et confinés, je rêve de nos moments à nous.

Parce que des mots gravés dans l’encre
valent plus qu’une promesse orale.



Consulter le document